background_1 background_2
LA FÊTE DU BATEAU INITIALEMENT PRÉVUE LE 1 AOÛT EST ANNULÉE.

HISTOIRE DE MOTEUR

Après la dépose du moteur, la veille du confinement, celui ci nous a réservé quelques surprises. En plus de la fuite d'huile qui s'est révélée être due à une fissure du tuyau de vidange du carter d'huile, deux autres réparations se sont avérées nécessaires.

Une des pattes de fixation du moteur s'est avérée cassée (vite ressoudée par Alain notre maître soudeur).

MAIS, pire, la circulation d'eau de refroidissement du moteur ne se faisait plus correctement: sombre histoire d'échange de calories entre le moteur, l'eau de mer et l'eau douce....

Extrait du constat de notre motoriste préféré, Jean Pierre :"[nous risquions comme cela s’était passé il y a quelques années [voir] le moteur [fumer] comme un vieux contre torpilleur des années 1915 à la bataille des Dardanelles.
L'eau de mer ne sort plus, donc plus d’échange au niveau du bloc moteur donc plus de refroidissement des chemises, le film d'huile disparaît et les segments chauffent et se bloquent ... on appelle cela : le moteur serre !!!! Et quand il serre .... il ne sert plus à rien !"
fin de citation.

Le moteur n'avait pas encore eu chaud, nous Oui!

Suivent quelques photos de la métamorphose d'un vaillant Perkins reparti pour des milliers de tours.

../upload_images/1591889280--copie-0-img-29291.jpg

../upload_images/1591889366--copie-0-img-29301.jpg

../upload_images/1591889555--copie-0-img-29421-1-.jpg

../upload_images/1591889593--copie-0-img-29461.jpg

Il ne nous reste plus qu'à réinstaller le moteur dans sa soute laquelle pour l'occasion a été nettoyée et repeinte puis replacer le mat et gréer le bateau.

Et là, c'est une autre histoire... histoire de remorque et de grue disponibles..... A suivre donc.